Infolettre : les 3 statistiques à surveiller pour un envoi optimal

Améliorez la conversion de vos infolettres en maîtrisant les statistiques les plus importantes reliées à vos envois.

L’infolettre est devenue un atout important pour toute entreprise qui se retrouve en ligne, puisqu’elle vous permet d’envoyer de l’information à vos abonnés de façon personnalisée. Les statistiques sont un outil important  qui vous permet de mieux comprendre vos destinataires et de vous adapter à leurs comportements. Les 3 auxquelles vous devriez porter une attention particulière : le taux de rebond, le taux d’ouverture et le taux de clic.

 

Taux de rebond (Bounce Rate)


La première barrière que rencontre votre infolettre une fois envoyée est la boîte de réception de vos destinataires. Plusieurs éléments peuvent faire en sorte qu’un de vos abonnés n’aie pas la chance d’ouvrir votre courriel. Il y a d’abord la validité de l’adresse courriel de l’abonné. C’est ce qu’on appelle un « Hard Bounce », et la plupart des ESP sont capables de les détecter et de les retirer automatiquement de votre liste d’envoi. Ces retraits sont effectués pour éviter que vos infolettres accumulent une mauvaise réputation avec votre ESP et vous devriez viser d’avoir un taux de rebond inférieur à 1%.
 

Ensuite viennent les « Soft Bounces », qui sont dû à des problèmes moins critiques comme une boîte de réception pleine ou un nom de domaine invalide. Habituellement, votre ESP effectue quelques tentatives de renvois à ces destinataires à chaque 24 ou 48 heures après l’envoi initial. Si le nombre d’essais maximal est atteint, l’adresse courriel de ces abonnés est retirée de votre liste d’envoi. Finalement il y a les filtres de « spam »,  qui scannent votre infolettre et décident s’il s’agit ou non d’un courriel considéré comme indésirable.

Pour réduire votre taux de rebond :

  • Évitez les mots et phrases en majuscules et trop de points d’exclamation dans votre sujet
  • Évitez les titres qui sonnent trop « faux » pour que vos destinataires ne vous signalent pas comme indésirable
  • Assurez-vous de bien vous identifier dans les champs de vos courriels pour que vos destinataires vous reconnaissent et ne vous signalent pas comme indésirables
  • Trop de « Hard Bounces » signifie que votre liste d’envoi commence à se faire vieille, il serait peut-être temps de la renouveler
  • Évitez d’utiliser trop d’images sans texte HTML

Pour plus de détails et de solutions sur le taux de rebond, visitez :

 

Taux d’ouverture (Open Rate)


Une fois votre infolettre bien acheminée dans la boîte de réception de vos destinataires, le but est qu’elle soit lue. C’est à quoi sert le taux d’ouverture : savoir combien de personnes ont pris le temps d’ouvrir votre infolettre pour jeter un coup d’œil à ce qu’elle contient. Il ne s’agit pas exactement des vrais chiffres, car il y a plusieurs contraintes techniques faisant en sorte que certaines ouvertures ne peuvent pas être traquées, mais cela vous donne tout de même une bonne estimation.

Le taux d’ouverture est calculé en pourcentage, selon le nombre d’envois qui n’ont pas provoqué de rebondissement. Par exemple, si vous avez envoyé 1000 courriels, et que 100 d’entre eux ont rebondi, le pourcentage sera calculé sur un total de 900. Vous devriez en moyenne obtenir entre 25 et 45% comme taux. Si vous vous retrouvez sous cette moyenne, voici quelques points à considérer :

Pour augmenter votre taux d’ouverture :

  • Soyez plus accrocheur et invitant dans votre sujet de courriel
  • Envoyez votre infolettre à un jour ou une heure différente

Voici deux articles intéressants (en anglais) qui démontrent que le temps d’envoi de votre infolettre peut affecter grandement son efficacité :

Taux de clic (Click-Through Rate)


C’est l’objectif principal de votre infolettre; un appel à l’action réussi. Cette action est alors traquée si un abonné a cliqué sur un des liens présents dans votre infolettre. Par contre prenez garde : le taux de clic est calculé en pourcentage selon le taux d’ouverture, et non pas sur le nombre total de vos envois. Donc si vous avez envoyé 1000 courriels, que 300 d’entre eux ont été ouverts et que 30 ont occasionnés des clics, vous obtiendrez un taux de 10%.

Soyez accrocheur, invitant et intéressant vis-à-vis votre publique cible. Prenez conscience que les taux moyens de clic sont majoritairement bas, se situant en moyenne entre 2 et 5%. Plus vous avez du contenu pertinent pour un public cible précis, meilleur sera votre taux.

Pour augmenter votre taux de clic :

  • Réduisez votre taux de rebond et augmenter votre taux d’ouverture, car votre taux de clic en est directement dépendant
  • Restructurez votre contenu. Utilisez la règle 80%/20% : pertinence versus publicité
  • Mettez le contenu plus pertinent le plus haut possible
  • Assurez-vous de bien vous identifier dans votre infolettre
  • Comparez vos taux avec les statistiques moyennes de votre industrie pour vous ajuster en conséquence

Votre infolettre peut vous être utile si vous savez comment l’utiliser. Elle peut également vous apporter de grands bénéfices si vous comprenez comment exploiter son plein potentiel. Gardez œil sur vos statistiques, soyez réactifs, et vous verrez vos résultats s’améliorer rapidement!