Démystifier AGILE ! - Partie 1

Démystifier AGILE ! - Partie 1

17 Jan

Définition générale d’AGILE :

« Les méthodes agiles sont des groupes de pratiques de projet de développement en informatique pouvant s’appliquer à divers types de projets. »

AGILE. Vous avez probablement souvent entendu ce mot au cours de réunions ou dans le cadre de projets web. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Un concept ? Une pratique ? Une méthode de travail ? Un cycle de développement ? Un outil ? Quels sont ses avantages et ses défis ?

Ce sont toutes de bonnes questions, auxquelles je vais tenter de répondre dans les paragraphes qui suivent.
 

Avant AGILE

Avant de se lancer dans la compréhension d’AGILE, il nous faut comprendre les raisons de sa création.

Dans les années 60, le milieu industriel s’est défini une méthodologie (ensemble de processus) de travail afin de répondre mieux aux besoins de leurs clients, d’automatiser et faciliter le travail, et donc de gagner en productivité. La méthodologie qui s’est alors répandue à travers le monde est la méthode Cascade (Waterfall).

Puis dans les années 80, suite à de nombreux commentaires et problématiques soulevés, la méthode a évolué pour un modèle plus interactif, contrôlant et communiquant. C’est ce qu’on a appelé par la suite la méthode Cycle en V (V-Model).

Ces deux méthodologies gardent cependant 2 défis majeurs récurrents :

  1. Ces méthodes sont « unidirectionnelles », il est difficile de revenir en arrière au cours du projet ou d’incorporer des changements. On parle souvent d’un effet tunnel, plus on avance, moins on voit le bout du chemin, plus les risques sont élevés que le produit final ne corresponde plus aux besoins du client.
  2. La communication est « globale » que ce soit avec les équipes de conception ou avec les clients. La transparence n’est pas une priorité puisqu’on considère que le produit est bien défini dès le départ.

Ce que tout le monde aimerait éviter 

On a tous dans nos placards un projet qui a « capoté » (peut-être pas de façon aussi extrême que dans le dessin). Dans le domaine du web, les projets évoluent au cours de leur conception pour bien des raisons. Par exemple :

  • Nouveaux besoins exprimés
  • Clarification de certaines spécifications
  • Organisation des équipes et communication entre elles

On estimait alors que sur 100 projets, le taux d’échec était de 70.  Voici quelques exemples des raisons récurrentes :

  • dépassement des temps
  • dépassement des coûts
  • Insatisfaction sur le produit livré
  • Démotivation des équipes et/ou du client au cours du projet

Comment répondre à ces défis?

C’est à ce moment qu’AGILE fut mis en place. Puisque les enjeux étaient toujours récurrents, un groupe de personnes soutenu par des entreprises ont conceptualisé une nouvelle approche. Au final, en début 2000, une nouvelle méthode a émergé : AGILE.

Son objectif est de répondre à 4 valeurs principales :

  1. Les personnes et les interactions priment sur les processus et les outils
  2. Une application qui fonctionne prime sur une documentation exhaustive
  3. La collaboration avec le client prime sur la négociation du contrat
  4. L’ouverture au changement prime sur le suivi d’un plan

AGILE se veut être une méthode adaptative et (semi-)itérative pour un projet, mais aussi pour une organisation des projets. Il s’agit d’un concept théorique qui souhaite donner de meilleurs principes à suivre. 

Alors si AGILE est une méthodologie théorique, comment peut-on la mettre réellement en place ou l’aborder dans une organisation ?

AGILE a aussi ses propres défis (rien n’est parfait) et n’est pas une formule magique. Sa mise en place nécessitera parfois de profonds changements organisationnels. Il faut en effet un soutien de la direction, du management et des équipes.

Ce que nous verrons dans la partie 2 sera :

  • Quels sont les défis d’AGILE ?
  • Quelles sont les principales expertises qui ont été mises en place pour tenter d’y répondre ? (SCRUM et eXpert Programming)
  • Dois-je faire le saut ? Et si oui, comment puis-je préparer mon organisation ?

Source :

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

 

Tags : AGILE, gestion projet

Ajouter un commentaire